8821_133235393390_107831083390_2651621_6048895_n

Plus le temps passe, et plus j’assiste à des spectacles dans des endroits exotiques. Hier soir, c’est sur une péniche que j’ai pu découvrir le nouveau spectacle de Stéphane Ly-Cuong, Vilaine Filles, Mauvais Garçons, basé sur les chansons du répertoire de Serge Gainsbourg.

Et la pièce fut tout aussi réjouissante que l’idée d’y assister ailleurs que sur la terre ferme.

Sans vraiment correspondre à ce que j’aime habituellement dans le théâtre musical (à savoir des personnages clairement définis, un début, un milieu et une fin dans l’histoire et des chansons originales), et n’étant pas non plus une adepte de Gainsbourg, Vilaine Filles, Mauvais Garçons m’a pourtant permis de passer une exquise soirée.

Peut-être parce qu’en fait, Gainsbourg, c’est pas si mal que ça. Je me suis rendue compte que je ne connaissais pas les ¾ des chansons.

Vous connaissez ce jeu, Shabadabada ? Où on tire une carte avec des mots et il faut trouver le plus de chansons possibles contenant les mots proposés. Un jour, j’y ai joué contre Stéphane (entres autres). Au fond de moi, je pensais, non pas gagner, mais au moins lui tenir tête. Et bien je me suis faite écrasée. Littéralement. Mais maintenant je comprends mieux. Des chansons sorties du fin fond de je ne sais où, il en connaît plein. Et pas que de Gainsbourg. Il met aussi en scène Vanessa Hidden dans C’est toujours ça de pris. Ben là pareil, allez faire un tour du côté de l’Atelier Montmartre un mercredi soir. Vous verrez que vous ne connaîtrez aucune des chansons proposées. Alors pour ce qui est de l’affronter dans un Shadabadaba

Mais ce qui fait que le spectacle fonctionne aussi bien, c’est que les artistes présents sur scène sont des gens qu’on aime voir, enfin que moi en tout cas, j’aime voir. La douce Julie Wingens, l’intimidante Isabelle Lardin-Huynh, l’exubérent Olivier Ruidavet, l’enchanteur Cyril Romoli et… Dan Menasche. Si le projet de Stéphane était d’élever Dan Menasche au rang de sex symbol et bien c’est réussi ! Amoureux transit, timide, perdu, les yeux malicieux et le sourire enjôleur, comment lui résister ?

Si vous avez raté le spectacle tant pis pour vous. Parce que l’éventuelle séance de rattrapage vient en fait tout juste de se terminer. Ils ne jouaient que 3 soirs. Néanmoins, je vous ai donné mon avis sur la question. Même si je sais qu’hier soir j’ai dit à plein de monde que non je n’écrirai pas de critique car mon blog est en vacances pour cause de surmenage et de panne d’inspiration. Il faut croire que c’est revenu. Un peu.

Mais moi j’ai quand même besoin de vacances. Heureusement, elles arrivent. Encore 11 dodos!!!