Ajoutez un peu d'eau !

28 juillet 2015

I believe I can fly

P1180176

Posté par poudre de fee à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2015

Mérida...ou Chucky?

P1180124

Posté par poudre de fee à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2015

The roof, the roof, the roof is on fire!

DSC_1542 the roof

Posté par poudre de fee à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2014

Perdue dans l'hiver...

Un petit cadeau de Noël qu'on s'est fait avec ma copine Christelle et sa fille Zélie. A l'origine, c'était surtout pour participer à un concours qui nous enverrait à New York mais...pas de nouvelles. Peu importe, le résultat est top.

Alors voilà, une production CZC (Christelle, Zélie, Céline), "Zélie dans Libérée, délivrée":

 

Et Joyeux Noël!

Posté par poudre de fee à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2014

Presque là

invisible 3

Posté par poudre de fee à 22:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2014

Famnig Hjärta

P1160568 (1)

Posté par poudre de fee à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 octobre 2014

She's crazy like a fool

DSC_1677 (2)

Posté par poudre de fee à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 novembre 2013

Kawaii Crush

Voilà, il aura fallu une matinée devant Disney Channel et ses pages de pubs en harmonie avec cette inévitable période de "lobotomie du cerveau pré-Noël" pour que je me retrouve sans même m'en rendre compte au rayon jouet d'un supermarché à craquer sur cette adorable petite chose:

IMG_20131106_153054

Pour sûr, par ce craquage je dois vous sembler extrêmement faible et pourtant croyez-moi, j'ai tenté de résister!

Mais sachez que résister face à tant de mignonerie n'est pas chose aisée. Surtout quand on est moi. Avouez, nous sommes là pile poil dans un univers contre lequel j'ai peine à lutter, proche de celui des Lalaloopsy et autres Pinky Street...

Mais là, un détail en particulier m'a propulsée vers la caisse. C'est qu'avec ses cheveux rose et son bonnet en forme de tête de chat, cette petite Kawaii Crush me rappelait moi dans mon costume pour le carnaval de l'école:

IMG_20130322_144729

Désarmant, n'est-ce pas?

Et puis je me suis dit qu'en plus ce petit bonnet devrait parfaitement aller aux Momoko. Et comme c'est bien le cas, voilà qui transforme un achat impulsif en achat utile. J'ai donc tout à fait bonne conscience. CQFD.

J'aime bien la petite rouquine aussi, et je pourrais totalement justifier son achat par ma roussophilie si je voulais.

Posté par poudre de fee à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2013

Je t'aime, tu es parfait... Change!!!

je taime tu es parfait

Me voilà de retour! Oui, ça fait un petit moment, je sais. En même temps, c'est pas comme si vous m'aviez réclamée à cor et à cri (si, ça s'écrit comme ça!) non plus!...

Et donc, si je suis restée silencieuse pendant tout ce temps, c'est parce qu'il y a eu pas mal de changements dans ma vie ces derniers mois. Comme... Non c'est trop personnel en fait. D'ailleurs, soit vous faites partie de mes proches et vous savez déjà, soit vous m'êtes de parfaits inconnus et pas sûre que ça vous intéresse et/ou vous regarde. Mais restez vigilants, pas impossible que je distille des indices ici ou là.

Je t'aime, tu es parfait...Change!!!, donc. Depuis le début, ce projet m'intéresse. Adaptation française d'un spectacle Off Broadway à succès, avec des gens que j'aime dedans (comme Ariane Pirie, entre autres) et pourtant, j'en avais raté la lecture en 2009, et n'avais pas eu l'occasion de voir la version finale du spectacle l'an dernier ni au Vingtième Théâtre, ni au Théâtre Trévise lors de sa prolongation. Quasi impardonnable pour quelqu'un comme moi.

Mais voilà, le mal est réparé et quelque part, je me demande si le dieu de la comédie musicale (z'avez vu, lui aussi il est revenu) n'y est pas pour quelque chose dans ma découverte différée de ce spectacle, tant à ce moment précis il résonne en moi tout particulièrement. JTATEPC!!! retrace avec humour et en chansons le parcours du couple. Pas d'un couple en particulier, mais d'un échantillon représentatif, dans une logique chronologique. De la préparation au premier rendez-vous (-> indice), suivi du fameux et fatidique premier rendez-vous (-> indice), en passant par les premières questions, les casseroles qu'on traine et le début de relation (-> indice), la rupture annoncée aux parents (-> indice), l'angoisse du mariage et la contrainte des enfants, jusqu'à la dispute, l'agacement et le temps qui passe.

Suivant l'état d'esprit du moment, le spectacle peut donc être vécu très différemment. Sourire complice, souvenirs plus ou moins attendris, prise de conscience, incompréhension totale, tout est possible! Mais pas besoin de se sentir concerné pour apprécier la performance drôle et dynamique d'Ariane Pirie, David Alexis, Emmanuelle Rivière et Arnaud Denissel, en interaction permanente avec le pianiste - Thierry Boulanger ce soir-là - sorte de maître du jeu d'un jacadi théâtral où des plastrons en trompe l’œil cachés dans des malles à déguisements permettent aux acteurs de changer de peau avec autant d'amusement et de légèreté que le feraient des élèves de maternelle (d'ailleurs il faut que je creuse cette idée de plastrons pour ma classe...).

Du coup c'est un peu facile, je sais, mais après tout c'est mon blog et je fais ce que je veux, alors j'ai bien envie de dire que ce spectacle je l'aime, il est parfait, qu'il ne change pas!

 

Posté par poudre de fee à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2013

C'est parti pour la paperasse!

Alors voilà, suite à tout ce que vous avez pu déjà lire, Manu, Aurélie, Rafika et moi avons fini par perdre patience et avons décidé de faire valoir nos droits, ce qui n'est pas chose facile dans notre beau pays qu'est la France...

Tout d'abord, nous avons tout simplement cherché à récupérer l'argent de notre inscription, les cours n'existant pas. Sur les conseils avisés d'experts, nous voilà partis dans la rédaction d'une lettre de mise en demeure de remboursement, que nous envoyâmes par lettre recommandée à la directrice de l'association.

Voici donc notre prose, dont j'avoue de pas être peu fière!

"A Mme la présidente de l’association

Marcq en Baroeul, le 27 février 2013 

Objet : Mise en demeure de remboursement des cours de comédie musicale non effectués

                        Madame,

            Par la présente, nous soussignés *** 

vous mettons en demeure de rembourser les frais d’inscription pour les cours de comédie musicale assurés par Madame C. les samedis de 11h à 12h30 pour l’année 2012 - 2013.

En effet, lors des deux premières séances d’essai auxquelles nous avons pu assister, l’intervenante a présenté l’objectif de ce cours. Il s’agissait de préparer une comédie musicale avec l’intervention régulière d’une professeur de chant pour la mise en place technique des voix, celle d’un club de théâtre pour l’élaboration d’un scénario et de la mise en scène tandis que Madame C. se chargerait de préparer le groupe aux chorégraphies inhérentes à un tel spectacle.

Or, lors des 11 cours suivants, rien de tout cela n’a été mis en place. Les cours se résumant essentiellement à des discussions autour des documents audio et écrits apportés par Melle ***, sur la demande de Mme C..

A cela s’ajoutent quatre cours annulés et non rattrapés entre janvier et février, à savoir les 19 janvier, 02 février, 09 février et 22 février 2013.

L’annulation de ce dernier cours reflète l’atmosphère qui règne dans l’organisation du programme et la motivation de la seule intervenante, Madame C.. En effet, seul l’un d’entre nous - M. ***- n’a été averti de l’annulation que la veille à 20h53.

Au surplus, nous disposons d’éléments démontrant que Madame C. a profité de l’annulation de ce cours pour donner un cours à d’autres personnes…

Une telle situation est inacceptable, n’ayant souscrit au cours de comédie musicale que dans la perspective de la préparation du spectacle qui avait été annoncée.

Dans ces conditions, nous vous invitons à prendre acte de la résiliation des inscriptions au cours de comédie musicale que nous avons souscrits.

Les cours dispensés ne correspondant pas au descriptif annoncé et compte tenu des annulations successives, nous sollicitons le remboursement des frais d’inscription de la manière suivante :

  • 107.90€ pour Monsieur *** correspondant à la totalité de l’inscription pour l’unique cours de comédie musicale.
  • 113,50€ pour Madame *** correspondant à la totalité de l’inscription pour l’unique cours de comédie musicale.
  • 47,50€ pour Madame*** correspondant à l’inscription au cours de comédie musicale et d’une remise de -50% en raison de l’inscription à un autre cours.
  • 107.90€ pour Monsieur *** correspondant à la totalité de l’inscription pour l’unique cours de comédie musicale.
  • 47,50€ pour Madame *** correspondant à l’inscription au cours de comédie musicale et d’une remise de -50% en raison de l’inscription à un autre cours.

A défaut de versement sous 15 jours à compter de la réception de la présente, nous reprendrons toute liberté d’action à l’égard de votre association.

Par ailleurs, nous vous remercions de bien vouloir nous adresser un exemplaire du règlement de votre association dans un délai de 15 jours à compter de la réception de la présente tout en attirant votre attention sur le fait que ce règlement ne nous a jamais été communiqué, malgré nos demandes répétées auprès de Mme C..

Enfin, nous vous rappelons qu’aux termes de l’article 10 des statuts de votre association qu nous ont été fournis par la préfecture de Lille, l’assemblée générale «se réunit obligatoirement une fois par an, au premier trimestre.»

Nous vous remercions par conséquent de bien vouloir nous adresser une copie de la convocation à cette assemblée générale, mentionnant le lieu, la date et l’heure de cette réunion ainsi que son ordre du jour.

Dans l’attente de votre retour,

Bien cordialement,

                                                                                                           ***              "

 

Étrangement, c'est C. qui reçu cette lettre à son domicile qui en fait est le siège de l'association, tandis qu'elle n'en est pas la présidente. C'est elle, toujours, qui a signé l'accusé de réception et nous a envoyé une réponse que je ne peux m'empêcher de partager. La voici donc, revue et corrigée en rouge par moi, déformation professionnelle oblige:

réponse corrigée

 

Bon. On n'a pas su s'en contenter, vous vous doutez bien. Alors sur le conseil qu'elle-même nous prodigue dans sa lettre, nous nous sommes rapprochés du tribunal de Lille pour élaborer une tentative de conciliation, à savoir se faire rembourser, toujours pour les mêmes raisons, et toujours en demandant à négocier avec la fameuse présidente de l'association.

Et là miracle! Assez vite nous recevons chacun une lettre du tribunal contenant une convocation à cette fameuse conciliation. Et c'est tout excités que nous nous y rendons. Sauf qu'en face, il n'y a personne. Ni C., ni la présidente ne se présentera. Et le monsieur du tribunal nous explique que si elle n'a pas envie de se mettre d'accord avec nous, elle a tout intérêt à ne pas se présenter! Parce que c'est pas obligatoire de se présenter à une conciliation! Et qu'en cas de non-présentation d'une des deux parties, la conciliation est nulle, retour à la case départ.

Mais moi jamais je n'aurais imaginé qu'elle ne viendrait pas! Moi, je reçois une convocation du tribunal, je flippe et je me pointe, de peur qu'on vienne me chercher par la peau des fesses. Ou alors c'est qu'elle est coutumière du fait? Elle savait qu'elle ne risquait rien et que du coup on finirait par laisser tomber?

Plutôt crever oui! Donc maintenant, prochaine étape, saisir la justice par une procédure de déclaration au greffe (c'est que j'en ai appris du vocabulaire au cours de cette histoire!). Et même si je me suis un peu relâchée sur cette affaire ces derniers temps, il est temps de reprendre du poil de la bête!

Amis l'heure a sonné, de reprendre la Bastille!

Posté par poudre de fee à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]