je taime tu es parfait

Me voilà de retour! Oui, ça fait un petit moment, je sais. En même temps, c'est pas comme si vous m'aviez réclamée à cor et à cri (si, ça s'écrit comme ça!) non plus!...

Et donc, si je suis restée silencieuse pendant tout ce temps, c'est parce qu'il y a eu pas mal de changements dans ma vie ces derniers mois. Comme... Non c'est trop personnel en fait. D'ailleurs, soit vous faites partie de mes proches et vous savez déjà, soit vous m'êtes de parfaits inconnus et pas sûre que ça vous intéresse et/ou vous regarde. Mais restez vigilants, pas impossible que je distille des indices ici ou là.

Je t'aime, tu es parfait...Change!!!, donc. Depuis le début, ce projet m'intéresse. Adaptation française d'un spectacle Off Broadway à succès, avec des gens que j'aime dedans (comme Ariane Pirie, entre autres) et pourtant, j'en avais raté la lecture en 2009, et n'avais pas eu l'occasion de voir la version finale du spectacle l'an dernier ni au Vingtième Théâtre, ni au Théâtre Trévise lors de sa prolongation. Quasi impardonnable pour quelqu'un comme moi.

Mais voilà, le mal est réparé et quelque part, je me demande si le dieu de la comédie musicale (z'avez vu, lui aussi il est revenu) n'y est pas pour quelque chose dans ma découverte différée de ce spectacle, tant à ce moment précis il résonne en moi tout particulièrement. JTATEPC!!! retrace avec humour et en chansons le parcours du couple. Pas d'un couple en particulier, mais d'un échantillon représentatif, dans une logique chronologique. De la préparation au premier rendez-vous (-> indice), suivi du fameux et fatidique premier rendez-vous (-> indice), en passant par les premières questions, les casseroles qu'on traine et le début de relation (-> indice), la rupture annoncée aux parents (-> indice), l'angoisse du mariage et la contrainte des enfants, jusqu'à la dispute, l'agacement et le temps qui passe.

Suivant l'état d'esprit du moment, le spectacle peut donc être vécu très différemment. Sourire complice, souvenirs plus ou moins attendris, prise de conscience, incompréhension totale, tout est possible! Mais pas besoin de se sentir concerné pour apprécier la performance drôle et dynamique d'Ariane Pirie, David Alexis, Emmanuelle Rivière et Arnaud Denissel, en interaction permanente avec le pianiste - Thierry Boulanger ce soir-là - sorte de maître du jeu d'un jacadi théâtral où des plastrons en trompe l’œil cachés dans des malles à déguisements permettent aux acteurs de changer de peau avec autant d'amusement et de légèreté que le feraient des élèves de maternelle (d'ailleurs il faut que je creuse cette idée de plastrons pour ma classe...).

Du coup c'est un peu facile, je sais, mais après tout c'est mon blog et je fais ce que je veux, alors j'ai bien envie de dire que ce spectacle je l'aime, il est parfait, qu'il ne change pas!