La soirée "années 80" avait donc été annulée. En réalité, je l'avais vu venir gros comme une maison. D'ailleurs, le jour de le répète-karaoke chez moi je disais aux autres "De toute façon, on n'est pas à l'abri que ce soit annulé." Et à l'époque, C. ne nous en avait pas encore menacé, mais je commençais à la cerner...

Toujours est-il qu'avant l'annulation officielle, nous avions prévu en ce 12 janvier de nous retrouver de 11h à 12h30 pour notre répétition hebdomadaire, puis de manger ensemble des pizzas et de passer l'après-midi à préparer la soirée. La dernière partie du programme n'ayant plus lieu d'être, on la zappera, mais on mangera quand même tous ensemble.

Enfin on va pouvoir reprendre le cours normal de nos répétitions et mettre en place cette fameuse comédie musicale. Qu'on croyait...

Aurélie travaillait ce matin-là, alors elle a tout raté. Aujourd'hui encore elle s'en mord les doigts! En arrivant, on a quand même demandé à C. quelques explications quant à cette annulation. Elle nous sort donc une histoire tordue comme quoi les gérants n'étaient pas au courant (tandis qu'elle nous disait quelques jours auparavant qu'elle avait rencontré l'une d'eux, celle-là même qui nous avait autorisé à venir nous familiariser avec les locaux mais qui, c'est vrai, n'était pas là le jour J), un truc pas bien clair encore une fois. Au fait, t'avais réussi à te procurer des micros? Ben non, elle a laissé tomber puisque que ça a été annulé.

Oui enfin dans notre version à nous c'est annulé que depuis hier soir... Quoique annulé, pas tout à fait. Reporté! A une date pour laquelle on n'a pas été consultés. Et d'ailleurs à cette date, ce sera sans moi.

Et là C. sort de se gonds! "Quoi!? Non mais tu pouvais pas le dire hier?" "Ben non C., tu n'aimes pas qu'on dise les choses par message interposé, alors je te le dis là, en te regardant dans les yeux: moi j'arrête là. Depuis le début, de ton côté y'a rien de sérieux alors si en plus le Buffalo s'y met... Tout ça n'est que source de stress, alors pour moi c'est fini." Et puis sérieux, ça l'aurait avancée à quoi d'apprendre ça 15 heures plus tôt?

Mais là elle commence à se rendre compte qu'on n'est pas aussi malléables qu'elle le croyait, elle ne s'était pas préparée à ça alors elle a du mal à répondre de manière rationnelle. Et Rafika en rajoute une couche et lève un peu la voix "Moi je suis d'accord avec elle, en plus ça nous prend du temps et pendant qu'on fait ça, on ne travaille pas sur la comédie musicale. Moi je ne suis pas d'accord, c'est pas pour ça que je me suis inscrite et j'aimerais bien qu'on s'y mette d'ailleurs tiens regarde, on a déjà écrit ça!" et elle lui tend un document.

Ce document, c'est un début de scénario que j'avais écrit. J'avais commencé à l'époque du téléthon. Au début c'était juste pour les textes de notre extrait. A côté de ça, comme depuis octobre on lançait plein d'idées en l'air sous forme de braistorming, j'avais aussi tout répertorié sous forme de post it. Et comme avec C. rien n'avançait, j'ai commencé à mettre tout ça en forme, pour gagner du temps. Mais sans rien inventer, juste en partant de nos idées et des désirs de chacun. Y compris ceux de C., en particulier ceux de C., à tel point que ce début de scénario aurait pu s'appeler le C.'s show!Je l'avais déjà soumis aux copains qui avaient l'air emballés mais pas encore à elle, trop centrée jusqu'à présent sur ses projets abracadabrantesques.

Et je ne m'attendais pas à ce que Rafika lui mette comme ça sous le nez! Ça non plus ça ne lui a pas plu à C.! Sur 3 pages, elle lit les 5 premières lignes. "Non mais le début, c'est pas ce qu'on avait dit. Et là on comprend pas pourquoi y'a N****** sur scène. Vous avez changé des trucs. Et là la phrase elle est trop longue, ça va pas dans du théâtre."


Alors le début, si, c'est exactement ce qu'on avait dit. Ensuite c'est vrai on ne comprend pas tout en 3 minutes, mais la suite est là pour ça. Et oui on a changé des trucs parce que depuis, tu as fais entrer N****** dans la troupe il fallait donc l'intégrer dans la pièce et la phrase est peut-être trop longue peu importe (et en vrai non, elle est bien) ça c'est juste un premier jet, une base de travail à perfectionner mais qui peut nous permettre de démarrer.

"Oui mais moi je trouve que ça va pas le rôle de N******. Moi je la voyais plutôt comme une fan hystérique, pas comme la petite soeur du héros." Sauf que dans une pièce où toute l'action se passe dans l'appartement du héros qui appelle ses copines à la rescousse pour lui remonter le moral, on voit pas bien ce que ferait la fan ici. Alors que dans le rôle de la petite soeur venue habiter chez lui alors qu'elle prend des cours dans une école de danse réputée de New York, ça collait mieux. T'es pas d'accord? Ben on est 4 contre 1, c'est nous qui gagnons! "Oui mais de toute façon c'est mon école." Peut-être, mais sans nous, y'a pas de spectacle!

"De toute façon c'est trop long, il va falloir raccourcir." Tu te rends compte de ça en 5 phrases toi? Non parce que je l'ai chronométré, pour le moment ça dure 17 minutes. Alors trop long...

Et là coup de grâce! Non seulement elle veut raccourcir, mais elle pense aussi qu'il faudra tout réadapter pour que ça colle avec les chorégraphies qu'elle met en place avec ses élèves des autres cours. Parce que notre pièce servira en fait de transition entre les numéros de ses élèves de modern jazz et autres cours de danse. Tiens donc, voilà un rebondissement auquel nous ne nous attendions pas!

Nos personnages évoluerons donc dans un appartement new yorkais, tantôt à s'empancher sur nos vies, tantôt à essayer de remonter le moral du héros et d'un coup, 20 gamines en tutu feront irruption sur la scène! Mais ça va être génial, logique et cohérent, tout ça! On n'était pas censés monter un spectacle à part entière, en dehors du gala de danse? Y'a plus de Sébastopol? Ben non, parce qu'à ce stade avancé de l'année, y'a plus de date dispo au Sébasto. Tiens donc!? Mais même la salle des fête de Saint-Plouc-Les-Oies pour nous ça faisait l'affaire... Non, ça non plus?

Non mais de toute façon on s'est emballés il parait. Il n'a jamais été question qu'on monte une pièce juste nous. C. voulait intégrer toute son école dans le spectacle. Celle-là c'est la meilleure! Elle est en train de nous dire qu'on va se produire lors d'une...kermesse!

Bon ben là ça part en sucettes pour de bon! On est tous contre ce "changement artistique"! Pas question de jouer devant des gens qui n'attendront qu'une chose: le passage de leur progéniture qu'il filmeront pour monter à Manou et Tatie Lélé. La réponse est unanime, le gala de danse: sans nous!!!

C. se vexe encore et rejette la faute sur nous. On n'avait pas à écrire un scénario dans son dos en changeant tout. Mais on n'est pas décidés à se laisser faire. Et on est à 4 contre elle, c'est pas cool mais c'est comme ça! Si on a agi de la sorte, c'était pour faire avancer les choses. Nous voilà en janvier et il ne s'est toujours rien passé! Non seulement on ne joue pas, mais on ne danse pas et on n'a toujours pas vu l'ombre d'une prof de chant. "Mais ça se sont les aléas de la vie et c'est pas ma faute si la prof de chant ne vient jamais." Après on n'a pas écrit dans ton dos, on a juste mis en place les idées que l'on avait eues ensemble. Maintenant si ça ne te plait pas, vas-y toi, propose un truc. "Mais je n'ai pas le temps, je n'ai pas que votre groupe!" Alors dans ce cas accepte l'aide qu'on te propose!!!! Mais de toute façon tu ne t'occupes de rien dans ce cours. Pour preuve, c'est toujours moi qui ai apporté tous les mp3, que ce soit de comédies musicales ou des années 80. Et c'est pas notre rôle de devoir tout anticiper. "Mais dans ce cas, ça veut dire que vous ne me faites pas confiance?" Ben non! Tiens elle l'avait pas vu venir celle-là!

Comme elle se rend compte qu'elle n'aura pas le dernier mot, elle arrête de nous contrer et se calme. On finit par décider qu'il n'y aurait plus de spectacle mais que néanmoins on continuerait à travailler pendant les cours, qu'on monterait des tableaux chantés et dansés comme ça, juste pour le plaisir. Et que puisqu'il est écrit, on prendrait comme base notre scénario.

Pour ce qui est de la soirée "années 80" reportée, N****** et Manu sont toujours partants, mais en la préparant en dehors des cours. Ils ne se réuniront pourtant jamais dans cet optique et C. annulera une nouvelle fois la soirée.

Et cette prof qu'on nous promet depuis octobre, si elle ne vient pas, il serait peut-être bon d'en chercher une autre? En ce qui me concerne, je prends des cours de chant de mon côté, et ma prof de chant officielle ayant pris un congé maternité, c'est une amie à elle qui assure l'intérim. Elle n'habite pas très loin d'ici et je sais qu'elle donne des cours. On essaye de voir avec elle?

Il semblerait que, malgré l'absence de spectacle final, nous repartions sur de bonnes bases. On mange donc ensemble, en décidant que la semaine prochaine on bossera sur notre projet qu'on reprendra là où on avait laissé.

A moins que...