Dans ma vie, j'ai été amenée à rencontrer tout un tas de gens formidables. De par leur sympathie ou par leur talent, parfois les deux en même temps mais aussi de par leur incroyable...singularité.

Je deviens rarement amie avec cette dernière catégorie, néanmoins, ils sont pour moi une grande source d'inspiration.

C'est ainsi grâce à ma rencontre avec C., quadra lunatique en mal de reconnaissance et prof de danse à ses heures perdues, que j'ai le plaisir d'ouvrir un nouveau chapitre de mon blog qui tendait un peu à s'essoufler : L'Arnaque - The Musical.

Tout a donc commencé cet été, quand TF1 s'est mis à diffuser la série SMASH (soit, en plein milieu de la nuit) et que l'envie nous prit à Romaric et à moi de nous déhancher nous aussi sur des airs de Broadway.

Malheureusement, je me rends vite compte que des cours de danse spécialisés "comédies musicales", par chez nous, ça n'existe pas. Ah...? A moins que... Si! Sur ce site là, ils ont l'air d'en proposer! Sur la page d'accueil, des photos de show de Broadway (A Chorus Line, notamment), un stage de danse prévu à New York pour l'été prochain et dans le CV de la prof de danse on apprend qu'elle est fan de comédies musicales qu'elle a d'ailleurs étudiées dans une école spécialisée. Il s'agissait donc de cette fameuse C..

Alléchés par le programme, Romaric et moi nous inscrivîmes à son cours de danse, rejoins par Manu que cela brancha aussi.

Pour la faire courte, il s'agissait en fait d'une grosse arnaque. Mais laissez-moi vous narrer cette histoire étape par étape, vous allez voir, ça vaut le coup de s'y attarder.

Bien sûr, la première fautive c'était moi! Comment ai-je pu me faire avoir de la sorte, telle une vulgaire débutante?!

C. avait donc étudié la comédie musicale. Oui, à la Camedieca School. Vous avez déjà tapé "camedieca school", vous dans google? Moi oui. Et google ne me trouve aucun résultat. Enfin aucun j'exagère un peu. Vous essaierez, vous verrez! Bref rien en tout cas sur le descriptif, ni même sur l'existence de cette école. Nulle part sur la toile! Mais que faut-il donc en conclure???

Ensuite, quand on discutait avec elle, on pouvait avoir quelques doutes sur sa culture musicale. Elle connaissait Singing in the Rain (le film), Chicago (le film), Mamma mia! (le film...), et Avenue Q (la version française). En revanche elle ne connaissait ni Hair, ni Sweet Charity, n'avait jamais entendu parler de Sondheim ni d'Andrew Lloyd Webber et quand le film des Miserables est sorti, et bien elle a affirmé n'en n'avoir jamais entendu parlé auparavant. Bien entendu elle n'avait absolument pas conscience de l'existence d'une scène française dans ce domaine. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle puisse me citer Patrick Laviosa mais qu'au moins elle sache qu'à Paris un petit théâtre nommé Le Châtelet accueillait depuis quelques temps des comédies musicales parmi les plus connues du monde comme Les Miserables ou West Side Story.

Je me suis donc retrouvée malgré moi à l'initier, sceptique. Et comme après la leçon vient l'évaluation (déformation professionnelle) j'ai voulu la tester. Sur la page facebook de son association, elle postait justement la photo qui était à l'époque en page d'accueil de son site. J'ai joué les idiotes, pour voir:

héhé

A la question "C'est quoi?", elle reste très évasive. "C'est un cliché de Broadway". Ben oui, c'est même une photo de A Chorus Line, en réalité je l'ai reconnu, je l'ai même vu à Broadway ce show! Mais je décide de pousser un peu, en prêchant le faux. "Je ne reconnaissais pas les costumes." Et là coup de grâce! "C'était lors d'une répétition"!!! Preuve évidente qu'elle ne sait absolument pas de quoi elle parle! A Chorus Line est un spectacle qui parle justement de castings et de répétitions! Ce n'est absolument pas une photo de répétition mais bien une photo du show. Dont elle n'avait probablement jamais entendu parler avant ce jour-là...

Alors, c'est bon, vous êtes accrochés? Vous voulez en savoir plus? La suite au prochain épisode, promis!