Bon, j'avais une chance sur combien ? 500 ?

Voilà une image qui m'avait marquée dans Hair à New York : Berger, alias Will Swenson, qui embrassait lascivement une fille du premier rang. Rien de bien méchant mais pas si sage quand même, à tel point que je me suis dit que s'il se permettait de telles familiarités c'était peut-être qu'ils se connaissaient.

La troupe de New York est maintenant installée à Londres, je les retrouve enfin après 3 mois complets à écouter le CD en boucle. Cette fois j'en aurais le cœur net. Will Swenson embrasse-t-il une fille au premier rang tous les soirs ?

A Londres, il existe des days seats à 20£, bien moins chers que les 60£ requis lors des réservations, alors on décide qu'on se lèvera tôt et qu'on sera les premiers au box office. Il parait que le 1er rang n'est pas disponible en day seats. Soit.
Et puis nous sommes un groupe de 10 (oui, j'étais bien entourée), donc difficile d'être assis tout ensemble. Soit.

Sauf qu'on a bien eu 10 places à 20£, tous ensemble et surtout...au rand AA !!!!! (Bon en vrai, 6 en AA, et 4 parmi les moins téméraires en A.)
Bon ben voilà, j'y suis au 1er rang. Jetons un œil aux alentours. Il y a donc moi, 6 autres filles et un mâle. L'étau se resserre. Si vraiment il y aura une heureuse élue, ça peut encore être moi.

Ça commence. Premier tableau Aquarius, aussi fabuleux que dans mes souvenirs.
Et voilà , c'est maintenant.
Will Swenson fait son show. Moteur, action !
Ma voisine de gauche hérite de son pantalon. Puis il se plante devant moi. "My mom is here !"
Hiiiiiiiiiiiiiiii ! Sa mom, c'est moi voyez-vous. Et là il me prend la main, me lève de mon siège d'un coup sec, me fait saluer le public puis la tribu et m'embrasse d'abord sur la joue gauche puis sur la joue droite mais non non non en fait ce n'est plus ma joue, là... c'est mon cou... grrrrrrrrrrrrr...

Parce que voilà - comment expliquer ça alors que maman et Loulou lisent mon blog  - disons que si des scientifiques voulaient poursuivre leurs recherches sur l'action des phéromones sur les femmes, le Gielgud Theatre serait l'endroit idéal et Will Swenson le cobaye parfait.

Enfin comme ça j'ai la réponse (plus qu'illustrée) à ma question.
Avec un petit souvenir de cette soirée. Flou. Tout autant que l'état dans lequel je me trouvais après...

P1050779__2_