P1050485_small_2Certes, avoir vu le show au bout de 3 jours de représentations dans une version "collector" qui n'a plus rien à voir avec celle jouée actuellement, c'était plutôt classe, mais maintenant que tout le monde avait vu Spamalot et avec une nouvelle fin s'il vous plait, je me sentais un peu lésée.

Alors pour remédier à cela, les garçons et moi sommes retournés voir le spectacle samedi dernier.
Ça y est, on l'a vu nous aussi cette version ! Enfin en vrai on l'avait déjà vue avant. A Londres...

Parce que voilà, tout ce qui m'avait surprise la première fois et qui n'avait rien à voir avec l'adaptation anglaise que je connaissais a finalement été supprimé et maintenant le show ressemble beaucoup plus au spectacle que j'avais découvert à Londres 2 ans auparavant.
Avec un changement de taille : désormais, ils trouvent le Graal ! Et c'est pas plus mal cette note d'espoir !

Je n'ai bien sûr pas pu m'empêcher de jouer au jeu des 7 erreurs. Z'en voulez quelques-unes ?
Alors que les Chevaliers du Ni ordonnaient à Arthur de lui trouver un "laid", là, ils veulent à présent "une prairie de toute beauté" (il me semblait bien qu'ils voulaient un truc végétal aussi à Londres, un arbuste ou quelque chose comme ça), Tim l'Enchanteur ne lévite plus grâce à un escabeau mais à un aspirateur volant, l'énorme historien ne vomit plus à longueur de temps et n'explose plus (dieu merci), pas de scène du pont aux énigmes énigmatiques mais un indice capital pour la recherche du Graal et surtout vente d'un programme (rien à voir avec la mise en scène, mais ça m'avait manqué la première fois).

Mais toute la Pef Touch n'avait pas disparue pour autant et j'ai retrouvé avec grand plaisir la Dame du Lac comme fée dotée d'une chatte ainsi que la scène-qui-ne-se-jouera-pas où Galahad devait assouvir les désirs de jouvencelles peu farouches mais qu'il faut censurer à cause des enfants présents dans la salle (En même temps POURQUOI emmener des enfants au théâtre, d'autant plus si on ne prend pas la peine de les éduquer avant ? ).

Au final, cette version est plus digeste. Et à 1 ou 2 détails près le spectacle est une réussite. Une réussite qui va pourtant s'arrêter bien trop tôt.
Samedi prochain c'est la dernière.
Et devinez qui sera au Comédia aussi samedi prochain (et a appris à ouvrir des noix de coco pour l'occasion...) ?